Nouvel an chinois : quel impact sur le e-commerce ?

E-commerce — Samedi 28 janvier, les Chinois ont fêté le coq de feu à l’occasion du nouvel an chinois. Cet événement a également signé le début des vacances pour la population et donc l’arrêt des usines de fabrication.

Après une année sans prendre de congés, (les Chinois ont droit à deux semaines de congés payés par an) des centaines de millions de salariés chinois vont enfin pouvoir se reposer à l’occasion de la nouvelle année qui fête le coq de feu et ainsi rejoindre leur famille. Bonne nouvelle pour les uns, mauvaise nouvelle pour les autres. En effet, cette période est l’une des plus compliquées à gérer pour les professionnels du commerce.

Les usines ferment entre trois & quatre semaines pendant le nouvel an.

D’après le service économique régional de l’ambassade de France en Chine, “les importations françaises de biens chinois ont augmenté de 8,7% en 2015 atteignant 46,6 Mds €. Il est le deuxième fournisseur de la France derrière l’Allemagne.

Pour tous les commerçants qui se fournissent dans “l’atelier du monde”, passer et surtout recevoir une commande à cette période est un véritable casse-tête chinois ! Il est donc impératif pour les professionnels de passer leurs commandes plusieurs semaines avant la période de festivité car deux ou trois semaines avant, ce sont des centaines de milliers d’usines chinoises qui cessent leurs activités et cela pendant trois à quatre semaines ! Après quoi il faut du temps aux usines pour ré-ouvrir progressivement et leur laisser le temps de reprendre un rythme de production “normal”.

Outre les usines, ce sont surtout les quais de chargement de bateaux qui saturent pendant cette période, occasionnant de lourds retards sur les exportations (parfois jusqu’à un mois).

Contrats annulés, commandes qui tardent à arriver ou manque de qualité.

Cependant, après la réouverture des usines, les difficultés pour les grossistes et les commerçants ne sont pas terminées ! Effectivement, à la fin des vacances, 20% à 50% des employés ne reviennent pas travailler dans leur manufacture en raison de salaires trop bas, d’une vie précaire loin de leurs proches ou bien de conditions de travail difficiles. Or, les contrats de production en cours peuvent être interrompus du jour au lendemain par manque de personnel. De plus, si une commande de produits est passée avant les fêtes et qu’elle n’est pas honorée à temps, il y a de fortes chances pour qu’une fois reçue, c’est à dire après le nouvel an chinois, elle soit de moins bonne qualité et qu’il y ait des défauts de fabrication.

Explications : les ouvriers ayants démissionné, ils sont remplacés par de nouveaux qui n’ont pas forcément l’expérience de leurs prédécesseurs dans la chaîne de production. Il y a donc un risque qu’il y ait plus de défauts sur les produits commandés. Ces démissions entraînent à l’échelle mondiale des ruptures de stocks au mois de février si les professionnels ne s’y prennent pas à temps, d’où l’importance de s’organiser et d’adapter sa stratégie marketing en cas de difficultés.

Des solutions pour palier au manque de stock

Pour faire face à ces difficultés, les professionnels peuvent augmenter leurs stocks à l’avance. Cependant, cela a un coût qui n’est pas à la porté de tous et il est nécessaire de posséder un espace de stockage adapté. Dans le cas où ils n’auraient pas pu gérer leurs commandes à l’avance, il faire face à ces difficultés par différentes solutions. Les e-commerçants peuvent en profiter pour faire un déstockage de leurs anciens produits et ainsi faire de la place dans leurs stocks. Autre solution : vendre sans avoir de stock grâce à Dropy un module qui s’installe sous Prestashop ou WooCommerce et qui permet de proposer des produits que l’on ne possède pas. Le client commande sur le site e-commerce comme à son habitude, mais la commande passe par Dropy qui informe le fournisseur qui possède le stock. Ce dernier envoie alors directement le produit au client sans que le e-commerçant n’ait à se soucier de la logistique.

Les professionnels du commerce en ligne et du commerce traditionnel sont prévenus, le nouvel an chinois est une réelle difficulté pour leurs affaires. Il est donc recommandé de s’organiser plusieurs semaines à l’avance et de s’adapter pour faire tourner la boutique et ainsi satisfaire ses clients.

Toutefois, il est important de noter que depuis 10 ans maintenant et essentiellement sous l’impulsion du géant Alibaba, la qualité de produit et de service Made in China s’est considérablement améliorée. A nous Européens de faire valoir de nouveaux arguments pour rester dans la course, autrement, il y a de grandes chances que nous soyons engloutis par l’appétit sans fin du commerce asiatique…

Sources :

http://chroniques-de-chine.com/2013/01/17/commander-avant-le-nouvel-an-chinois-belle-erreur/

http://www.marketing-chine.com/culture-chine/le-nouvel-chinois-pour-les-commercants-francais-entre-cauchemar-et-opportunites

https://www.tresor.economie.gouv.fr/File/426270

About the Author

Leave a Reply

Works with AZEXO page builder